Historique - Chateau de Belle Isle

Aller au contenu

Menu principal :

Historique

Le 7 février 1653, Nicolas FOUQUET est nommé surintendant des finances de Louis XIV, le Roi Soleil. Il gère, dès lors, l'énorme train des finances royales et, parallèlement, il constitue une fortune personnelle colossale.

Il investit dans des compagnies maritimes armées, arme une flotte marchande et de guerre.

En 1658, il achète au large de la Bretagne, BELLE ISLE en MER et devient Marquis du même nom. Il y fait bâtir un port, des magasins, des entrepôts et de solides fortifications.

COLBERT le critique sévèrement auprès du Roi. Tant et si bien que Nicolas FOUQUET se trouve disgracié, dépossédé de tous ses biens et jeté en prison à PIGNEROL ou il mourra en 1680.

Sa veuve et ses descendants demandent, à Louis XIV, réparation de ces lourdes pertes subies par la famille. Longtemps, en vain...

Pourtant en 1718, le Conseil de Régence de Louis XV détache du domaine Royal plusieurs Seigneuries sises dans les Etats du Languedoc Roussillon, dont LEZIGNAN-CORBIERES, au profit du Duc de BELLE ISLE.

Ce Maréchal de France est le petit-fils de Nicolas FOUQUET et se trouve ainsi dédommagé.

En 1730, la métairie de BELLE ISLE figure sur les registres paroissiaux, elle couvre 290 hectares constitués de près réservés à la pâture des troupeaux, de champs, de vignes et de lignes de mûriers.

A ce jour, c'est surtout le vignoble qui fait la réputation de BELLE ISLE. Installés sur des terrasses de galets roulés et de cailloutis argilo-calcaires, les meilleurs cépages cultivés sur ces terroirs ensoleillés sont producteurs de vins rosés frais et fruités et de vins rouges racés, puissants et complexes.


Charles Louis Auguste Fouquet
 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu